L'île de Madagascar

Île Sainte-Marie : Paris dans Madagascar

Île Sainte-Marie

L’île Sainte-Marie séduit les touristes francophones. En effet, 40% de sa population s’exprime en français, ce qui fait d’elle la région la plus francophone de Madagascar. Cet état de choses ne cesse d’attirer les visiteurs francophones de divers pays vers la Grande île.

Ils viennent de Paris et de Dakar, de Yaoundé et de Libreville, bref, de toutes les villes appartenant  aux  pays membres de la francophonie. Une fois sur l’Île, ces visiteurs prennent leurs quartiers sur  Sainte-Marie. « Quand je vais à Madagascar en balade, je vais presque toujours sur l’île Sainte-Marie », explique un touriste malien.

Les propos de ce voyageur sont bel et bien légitimes. D’après des experts en communication, la langue est le premier facteur d’intégration. De ce fait, pour se créer une bonne place dans une société, même pendant un court séjour, il faut pouvoir échanger avec ceux qu’on rencontre dans la rue. Et cela nécessite une bonne maitrise des langues dominantes du milieu. Dans le cas de Sainte Marie, il faut pouvoir s’exprimer en français.

Fort de ce constat, les  touristes francophones ont pétrifié leur amour pour la petite île. Volontairement, ils la chérissent au détriment des autres villes malgaches. En revanche, il existe des guides touristiques anglophones sur place. « A l’inverse de ce qui se raconte, il existe des guides touristes anglophones à Sainte-Marie, c’est lorsque je me suis rendu sur cette île que j’ai fait ce constat », détaille un touriste américain.

L’autre particularité de l’île Sainte-Marie a trait à son histoire. Des sources écrites relatent que vers 1506, un jour d’Assomption, des navigateurs portugais ont tenté de rallier l’île à leur point de départ. Après avoir échappé à un naufrage, ils prirent un temps de réflexion et lui donna le nom de Santa-Maria.

Les autres plages de Madagascar