L'île de Madagascar

La vanille de Madagascar

Vanille

La vanille a été découverte sur l’île de Madagascar en 1880. Il s’agit du fruit d’une orchidée originaire d’Amérique centrale. Elle se cultive dans les zones humides tropicales avec une température moyenne de 25% et elle est curieusement la seule orchidée cultivée pour son usage alimentaire. Malgré les phénomènes dévastateurs tels que les cyclones qui ravagent les plantations, ce délice a su garder sa place dans l’économie malgache. Ce pays aux richesses nombreuses est classé le meilleur producteur de la vanille au monde.

En effet,  80% de production mondiale provient de la Grande île Madagascar. La vanille est cultivée dans la région de Sava, au Nord-est de l’île, et compte 6000 préparateurs et 33 exportateurs. Dans ce pays, 64000 ha répartis sur dix régions sont utilisés pour la culture de la vanille. On trouve d’autres plantations autour de Diego Suarez, occupant 1500 ha, et dans la région de Toamasina occupant une superficie de 3800 ha. Elle détient une qualité particulière qui provient du savoir-faire des cultivateurs, hérité des réunionnais. Ce sont entre autres la patience, le mode de préparation et  le respect porté en cette épice.

Elle est la reine des desserts et aussi un allié de la santé grâce à ses vertus digestifs, toniques et apaisants. La vanille de Madagascar a une couleur noire, douce, grasse, souple aux parfums boisés, suave et développe une forte note chaude de cacao.

Les gousses sont récoltées encore vertes et sans parfum, mais la production est confrontée à de nombreux problèmes qui sont des entraves à son évolution. A cause du taux de vol très élevé, les gousses ne sont plus laissées pour une maturité parfaite.

Ce phénomène a des effets négatifs sur la qualité du produit, causant une baisse de près de 40% des arômes.

D’autres espèces végétales de Madagascar