L'île de Madagascar

Tortue étoilée : une espèce menacée

Tortue étoilée

C’est le nouveau chantier des garants de la sécurité animalière de Madagascar : endiguer le commerce illicite de tortue étoilée.

La direction de la Douane malgache a lancé une série d’initiatives allant dans ce sens ces dernières années. 

Parmi elles, on retrouve en bonne place les saisies douanières. Cette mesure ambitionne de stopper le cours des activités des vendeurs de tortues étoilées, leur exportation étant illicite et passible d’emprisonnement.

« En vérité, cet animal paie le prix de sa beauté. Les étrangers achètent cet animal parce qu’il est beau. Les étoiles enguirlandent sa carapace et c’est ce que les acheteurs apprécient », confie un malgache. Il ajoute aussi que « la chair de cet animal est très appréciée des consommateurs de tortues, en occurrence les Chinois ».

La vente illicite de tortues étoilées plombe la croissance économique de la Grande île, un pays en quête d’émergence. Selon certaines sources, « le commerce illicite de tortues malgaches a atteint 7 millions de dollars en 2006 », un montant qui donne le tournis, surtout quand on connait dans quelle misère vivent certaines populations malgaches.

La tortue étoilée vit dans le Sud et dans le Sud-est de Madagascar entre Amboasary et Morombe. Elle pond en moyenne 2 à 12 œufs qu’elle déverse dans un trou long de 20 cm, les naissances surviennent entre 69 et 291 jours.

La tortue rayonnée appartient à la famille des testudinidae. Elle fait 25 et 40 cm de long et son poids est généralement compris entre 12 et 20 kg, sa longévité est de 60 à 100 ans. Précisons que c’est un animal qui aime les climats tempérés, ni trop chaud, ni trop froid.

Les principaux représentants de la faune malgache